Notre dernier podcast

Voyager dans son espace-temps - 9 mars 2016

Publications publi14

Publié le 29 février 2012 2

Vers notre « liberté de pensée » ?

Cette nouvelle publication propose un changement radical de point de vue sur notre fonctionnement cérébral : nos pensées ne sont pas initiées par notre cerveau, mais par notre activité sensorielle ! NW Science complète les plus récents travaux de neurosciences pour rendre notre compréhension des actes mentaux bien moins élitiste ou mystérieuse. Egalement pour nous aider à mieux nous approprier nos propres pensées, permettant ainsi un vécu plus assumé d’une autonomie mentale individuelle… et collective. Or, notre culture mentale est devenue celle d’un savoir consanguin, car toujours issu de lui-même ! Dans un tel contexte, seules de nouvelles pensées, à priori étrangères puis partagées librement, pourront apporter des solutions pour un futur plus pérenne.

La majorité de nos actes et pensées quotidiens prouvent que nos comportements sont ceux d’individus issus d’une culture anthropomorphique qui agissent spontanément par habitudes égocentrées. Le scientifique n’y échappe pas. Il est vraiment curieux de découvrir chaque jour de nouvelles théories de plus en plus théoriques, de nouvelles inventions de plus en plus « géniales »… qui nous éloignent chaque jour un peu plus d’une vie plus autonome, en particulier d’une « vie mentale plus libre » !

Pourquoi ce regard apparemment désabusé sur notre comportement mental et social ? Entre celui qui ne souhaite pas « se prendre la tête », et le savant qui croit « penser avec son cerveau », il y a de quoi devenir perplexe sur l’issue de nos sept milliards de motivations individualistes. Le 21ème siècle est déjà bien entamé et notre planète bien écorchée, alors que Homo sapiens s’est montré jusqu’à présent trop peu capable de penser librement et de décider consciemment de son propre avenir. Pourtant, comprendre le pourquoi et le comment de nos pensées est très abordable par chacun de nous. Penser plus librement est à la portée de tous, … de tous ceux qui le souhaitent vraiment.


A propos de l'auteur



2 Responses to Vers notre « liberté de pensée » ?

  1. gigi says:

    Bonjour,
    Je suis un lecteur assidu et passionné de sciences humaines. Pourquoi l’humain s’intéresse-t-il si peu à la manière dont il fonctionne? Pourquoi sommes-nous si peu motivés pour comprendre? Merci et bon courage pour la suite…

    • Pascal says:

      Bonjour,
      Apprendre nécessite un effort d’énergie limbique, de type “copier/coller”. Ce travail est déjà important, nous le savons tous.
      Comprendre demande un travail d’énergie néocorticale, dont le processus est non imposé par l’environnement. Il est donc à réinventer par soi, et cela pour chaque nouvelle “intention de comprendre”. Ce type de travail demande de puiser encore plus d’énergie à partir de soi !
      Bonne énergie.

Laisser un commentaire

Back to Top ↑
  • Connexion

  • Derniers articles