Notre dernier podcast

Voyager dans son espace-temps - 9 mars 2016

Publications publi23

Publié le 16 mars 2013 0

Science & climat : drame anthropique !

« Réchauffement climatique » ?

Depuis le début du siècle, ce concept est entré dans notre vie quotidienne, dans toutes les vies quotidiennes. Totalement accepté par la population (sauf par les « négationnistes… du futur »), ce principe est devenu constat depuis plusieurs années. Mais a-t-on vraiment conscience des enjeux qui sont en train de se jouer (de nous) ? Mais nos gardes du corps scientifiques ont-ils tous mis toutes leurs compétences au service de l’humanité, et ce afin de remédier à cette problématique enfin reconnue depuis Kyotodéjà ?

Pour mieux comprendre les cartes de ce nouveau jeu, climatique, à la fois individualiste et primitif, rémunérateur parfois mais souvent basique, scientifique rarement mais toujours… observateur, nous allons utiliser les concepts inédits de NW Science pour prendre le recul nécessaire à une compréhension plus consciente de la révolution atmosphérique en cours. Bien entendu, les récents développements sur la thermocinétique 2x3D deviennent ici essentiels, et une réelle remise en cause de nos croyances, incrustées dans la « flèche du temps », s’avère incontournable. Comprenons qu’une science d’observation 3D restera à jamais probabiliste, fataliste et donc impuissante face aux événements… qu’en fait nous créons nous-mêmes en permanence ! Comprenons qu’une nouvelle approche de « la » science nous oblige à un inévitable investissement individuel, hors des sentiers… déjà battus et débattus. Et cette révolution, qui couve dans l’esprit des plus indignés et créatifs, deviendra  la source d’une nouvelle façon de penser le monde.

Après un bref constat historique, nous allons ainsi nous appuyer sur les processus 2x3D les plus significatifs pour nos enjeux atmosphériques, en cours et à venir. En particulier, nous pourrons mieux appréhender le maillage des diverses interactions « sensorielles » modulant notre climat quotidien. A savoir, les interactions en milieux solaire (visuel), « atmosphérique » (aérien), aquatique (biologique) et minéral (physique). Puis, nous avancerons vers une analyse plus vivante des enjeux énergétiques à décider plus en conscience, bien au-delà des courtes-vues actuelles, défendues par des experts professionnels… spécialistes du court terme.

Enfin, cette démarche scientifique inédite, hors de portée de nos vieux égos politiques, religieux et/ou financiers, permettra de sélectionner de nouveaux processus, d’autres attitudes, d’une nature à la fois sociale, comportementale… et scientifique. De quoi révolutionner à terme une climatologie enfin devenue outil de notre futur ! 


A propos de l'auteur



Laisser un commentaire

Back to Top ↑