Notre dernier podcast

Voyager dans son espace-temps - 9 juin 2018

Billets no image

Publié le 18 septembre 2018 0

Pourquoi les humains évitent-ils leur « Futur » ?

L’enfant, avez-vous remarqué, se tourne spontanément vers son « à venir ». Ayant peu de mémoires opérationnelles à disposition, c’est pour lui une question de survie. L’adolescent quant à lui commence à construire son « avenir » social… ou non. Par contre, devenu « adulte », la plupart d’entre nous tend à éloigner cet horizon qui se précise… mais qui devient si dérangeant ! Nous constatons aussi que l’adulte socialisé déconnecte souvent « l’avenir » des siens d’avec son propre « Futur ». Selon moi une triple problématique est à l’origine de cette véritable impasse psychique, de ce sujet culturel encore tabou. Regardons-y d’un peu plus près.

Tout d’abord nous sommes tous, plus ou moins, dans une large confusion sémantique sur le terme « futur ». Nous vivons en effet dans une société qui ignore totalement la nature du temps, et dans laquelle le futur, tout comme le passé et le présent, sont tous inclus dans une sorte de « flèche du temps » ! Cependant… rien n’est plus faux. Si vous souhaitez en découdre avec cette vieille erreur conceptuelle et culturelle (plusieurs siècles a minima), je vous invite à lire le premier chapitre de « Entreprendre Esprit Conscient® ». Vous pourrez alors comprendre pourquoi et comment l’avenir de notre espèce, encore indéterminé, est pourtant directement relié au Futur créé par chacun de nous durant sa propre vie !    

Ensuite nous sommes terrorisés par la notion de « mort ». En priorité la nôtre, bien sûr. Or le « vécu de mort » en tant que tel n’existe pas. Ce vécu est par nature virtuel, un artifice intellectuel pour décrire en fait la « non-vie » (ou une « post-vie »). Sa conception a été instrumentalisée par l’ensemble des religions monothéistes, en particulier en jouant sur la corde sensible de nos émotions (expressions de notre mental). Or, sans vie notre corps devient « objet », un état qui n’a plus rien d’humain.  Ce faisant, effrayés par un vécu corporel qui « n’existera plus » physiquement, mais qui fixe cependant la fin d’un cycle de vie physique (sujet émotionnellement et socialement tabou), nous n’arrivons pas à utiliser notre esprit (par stress ou par angoisse). Pourtant le rôle fondamental de l’esprit consiste à nous permettre de nous adapter au mieux à cette dimension temporelle, très « concrète », du Futur !  

Par ailleurs, pour combler l’oisiveté  patente de nos esprits, les religions abrahamiques (chrétiens, juifs et musulmans) ont englouti notre conscience psychique dans un « futur mortifère », un horizon-providence voire un « paradis »… des plus fumeux. Ainsi notre culture dite « moderne », même post-religieuse, continue de leurrer notre conscience sur cette orientation-dimension « Futur » (alors qu’ensemble nous développons un culte forcené, 100% mentalisé, pour la dimension temporelle « Passé » !).

Tenant compte de ces trois handicaps psychiques majeurs, il est plus facile de comprendre à quel point notre orientation temporelle « Futur » reste encore un véritable défi conceptuel en Soi. Les scientifiques eux-mêmes n’ont toujours pas intégré leurs trois dimensions temporelles (leurs propres « Futur> Passé> Présent »), pourtant nécessaires à leurs expériences. Trois dimensions de vie intérieure pour chacun, porteuses de « mémoires », spontanément associées aux trois dimensions de la vie « extérieure » (oui, les « 3D » !)

Alors, pourquoi l’espèce humaine fuit-elle encore son Futur ? Je n’irai pas de main morte : psychiquement nous ne sommes pas encore « adultes » (au sens originel du terme). En effet l’humain adulte, par nature, a su développer son esprit. Oui, telle est une des fonctions centrales de l’esprit : « L’adulte devient alors responsable de ses actes, de ses paroles et doit être capable de s’engager par ce qu’il produit ». A défaut d’un tel état d’esprit l’humain, pourtant devenu légalement « majeur », restera malgré lui « adolescent », incapable d’estimer et d’assumer ses propres paroles, ses propres actes. De quoi faire réagir la plupart d’entre nous, non ?  


A propos de l'auteur



Laisser un commentaire

Back to Top ↑
  • Accès libre Tipeee & NW Science Télécharger Acheter Télécharger
  • Connexion

  • Derniers articles