Notre dernier podcast

Voyager dans son espace-temps - 9 juin 2018

Billets no image

Publié le 7 février 2015 0

Les deux « mamelles » occidentales…

Maximilien de Béthune (Sully), ministre des finances surfant sur notre ancienne culture matérialiste, aurait de quoi retourner sa veste. En effet, « labourage et pâturage » ne sont plus d’actualité. Notre matérialisme effréné a changé de visage. Les deux mamelles sociales, donc mentalisées, sont devenues « avantages acquis et opportunisme » ! Qui d’entre nous n’a jamais milité, tel un syndicaliste d’arrière-garde, pour accumuler puis défendre bec et ongles ce qu’il avait « obtenu » (plus ou moins activement), ou n’a jamais guetté son environnement à l’affût d’une « bonne opportunité » ?

Ce triste handicap psychologique de notre asservissement à la matière, tant physique que social, est conforme au comportement en « lutte » de la plupart des mammifères. Mais l’humain n’a-t-il pas d’autre responsabilités au regard de la planète qui l’héberge ? A y regarder de plus près, « l’avantage acquis… au détriment des autres » possède en soi un caractère anti-démocratique. Et la niaiserie des arguments capitalistes, marxistes ou autres sur le sujet, ne fait que renforcer ce qui au fond encourage les comportements reptiliens, mémorisés dans nos réflexes animaux. Mais le dramatique piège temporel de ces derniers est de nous enfermer dans « notre bunker physiologique du présent ». Ainsi, le nez dans guidon, il nous est facile de trouver des alibis pour en rester à… l’immédiateté !

L’opportunisme, quant à lui, est toujours issu d’un « comportement rétro-facsimilé », de stade mental… pas toujours « avouable ». En fait notre opportunisme viscéral dissimule son efficacité sous le manteau des relations sociales hypocrites. Et c’est pour cette raison, comme le pratique en bon esclave temporel « le » commercial occidental (ou mieux, le « trader »), que cette « quête sociale d’un futur au service de l’immédiat » nous ramène de facto à l’autre mamelle matérialiste, mais néanmoins pathologique,… du moment présent !

Maintenant, prenons un minimum de recul : peut-on vraiment espérer que nos petits enfants puissent connaitre une vie acceptable, tout en restant gavés par deux mamelles tournées en permanence vers notre nombril mental, certes hérité, mais accroc au seul présent ? Nous savons tous, mais le dissimilons habilement sous un confortable tapis culturel, que la survie des prochaines générations se joue maintenant. Il est donc temps pour « nous », lecteurs de ces quelques lignes, de mettre en œuvre une rapide révolution de notre mode de pensée !


A propos de l'auteur



Laisser un commentaire

Back to Top ↑
  • Accès libre Tipeee & NW Science Télécharger Acheter Télécharger
  • Connexion

  • Derniers articles