Notre dernier podcast

Voyager dans son espace-temps - 9 mars 2016

Billets edito24

Publié le 24 juin 2013 0

La Science, progrès de l’espèce humaine ?

Quand nos médias se pressent de faire l’éloge des « progrès » scientifiques, sources de bien-être et de longévité croissante, ils démontrent un large déficit d’esprit critique. En effet, si l’on essaie de résumer en quoi la Science s’est montrée positive pour l’espèce humaine, nous retrouvons systématiquement le rôle homéostatique des processus qui ont été découverts, et des comportements qui en ont découlés :

–          L’hygiène corporelle, et quelques produits-clé, ont limité les risques biochimiques et bactériologiques,

–          L’accès facilité aux nourritures variées, ainsi qu’à des médicaments réducteurs de stress organiques, ont permis une certaine aisance de vie sociale,

–          Les machines ont notablement réduit le stress énergétique au quotidien, tant mécanique que thermique, et facilité nos interactions.

Mais au-delà de cette réduction du seuil de stress individuel, largement plébiscité, les autres « avancées », essentiellement technologiques, sont-elles vraiment garantes d’un progrès de l’espèce humaine ? Au cours de cette nouvelle publication, NW Science explique en quoi les travaux scientifiques réalisés sans conscience produisent rarement une évolution positive de l’homéostasie humaine, que celle-ci soit physiologique ou mentale. Le constat est même plutôt dramatique, car nos fameux « progrès scientifiques » restent globalement destructeurs de vies. Ainsi au 21ème siècle, tout comme…vingt-cinq siècles auparavant, « La » Science reste au service d’un pouvoir idéologique et/ou économique qui n’hésite pas à tolérer, voire à organiser, le sacrifice de millions de vies humaines !

En douteriez-vous ? Nous vous invitons à lire cet article, certes très critique, afin de mieux comprendre pourquoi il est devenu nécessaire que nos scientifiques modifient sensiblement leurs processus de pensée, et comment nous pourrons alors tous en bénéficier rapidement.


A propos de l'auteur



Comments are closed.

Back to Top ↑