Notre dernier podcast

Voyager dans son espace-temps - 9 mars 2016

Publications publi5

Publié le 4 décembre 2010 0

Genèse sensorielle de la Vie

Cette publication traite de la conscience spatiotemporelle que les vies ont construite au cours de leur genèse. Nous avons commencé à les décrire durant l’épisode précédent : ce repérage spatiotemporel est de type Inertiel, dans le sens galiléen du terme, et se pratique concrètement au travers des sensorialités développées par chaque espèce vivante.

Nous allons approfondir cette notion de relativité sensorielle, spatiale et temporelle, dont l’ébauche fut initiée grâce aux travaux de Copernic, Galilée, Doppler, Fizeau, Lorentz, Poincaré et Einstein. Etant donné l’étendue des paramètres reliés à cette notion de relativité, inertielle et vivante, nous n’en traiterons les aspects ondulatoires (en termes de fréquence ou longueur d’onde) qu’à partir des deux publications suivantes.

Par ailleurs, la notion de vie est pour NW Science inhérente à la dynamique auto-émergente du corps au sein de son environnement : de ce fait, notre notion de « la vie » n’est absolument pas limitée aux stades biologiques. Les vies minérales ont permis l’émergence d’une biologie terrestre et participent toujours au développement de notre univers de vie, au sens le plus large du terme. Nous y reviendrons au cours de publications destinées aux stades minéraux et corpusculaires. Dit autrement, nous n’abordons dans cet article que les relativités sensorielles de nature humaine.

La situation spatiotemporelle et donc relative de notre vie humaine ne fait plus le moindre doute depuis que télescopes, satellites et vaisseaux spatiaux ont permis de nous affranchir d’un géocentrisme archaïque. Aucun d’entre nous ne saurait remettre en cause ce changement de point de vue plus héliocentrique, initié par Copernic… en 1514 !



A propos de l'auteur



Laisser un commentaire

Back to Top ↑
  • Connexion

  • Derniers articles