Notre dernier podcast

Voyager dans son espace-temps - 9 mars 2016

Publications Valeur & Sentiment

Publié le 12 novembre 2010 0

Expérience totale

« Mais à la différence des animaux … l’homme, capable d’imagination … attribua aux choses et aux êtres une conscience et un comportement analogues à ceux qu’il sentait confusément vivre en lui. » Henri Laborit  (La légende des comportements – Flammarion, 1994).

L’homme primitif, ancêtre d’Homo sapiens, ne connaissait pas encore les interdits sociaux ni ses futures divinités. Le scénario reporté jusqu’à ce jour est qu’il comprenait spontanément que tout était vie, comportements et consciences de soi. Depuis, le «soi» a perdu de sa substance concrète, et même les travaux freudiens n’ont pas réussi à réhabiliter cet espace intérieur, sous sa forme mentale en particulier. Pourquoi ?

Par attrait d’un pouvoir, physique ou limbique (parfois imaginaire), nos puissances hiérarchiques économiques ou sociales (parfois virtuelles) assurent depuis une gestion mentale de ce que chacun peut ou non penser, peut ou non imaginer (en soi) ! Le schéma social collectivement construit par Homo sapiens, c’est-à-dire nous-mêmes, ne permet plus à l’individu d’assumer totalement ses propres expériences de vie. Auriez-vous le moindre doute, qu’il vous suffirait d’expérimenter une seule de vos journées personnelles… au sein d’une nature vierge de toute civilisation !

Cher ami lecteur, découvrons ensemble le degré de « réalisme » des réalités officielles de nos expériences vécues. Nous pourrons ainsi constater que nos réalités quotidiennes, si souvent philosophées et intellectualisées en épistémologie, ne furent pour l’essentiel que des réalités partielles. Qui plus est, elles furent souvent partiales. Nous vous emmenons une fois encore vers une découverte : celle du concept de l’expérience totale et, in fine, celle d’un nouveau paradigme potentiel… à portée de notre décision !



A propos de l'auteur



Laisser un commentaire

Back to Top ↑
  • Connexion

  • Derniers articles